"J'ai grandi dans une maison avec quatre gramophones et plein d'instruments à cordes !"
 
Après une pause de sept ans, l'Ensemble Loxandra de Grèce est enfin de retour avec une nouvelle musique. "In Transition" est le nom de leur nouvel album. Loukas Metaxas est l'un des membres fondateurs de l'Ensemble Loxandra. Global Music Network lui a parlé des débuts du groupe et de leur cheminement vers "In Transition".
 
Loxandra Tour Pic 03
 
 
 
Salut Loukas. Depuis combien de temps le Loxandra Ensemble existe-t-il et quelle a été la motivation pour fonder le groupe ?

L'Ensemble Loxandra a commencé en 1997 comme quintette avec la musique des tavernes (en Turquie "Meyhane", en Grèce "Café Aman"), principalement des villes multiculturelles d'Istanbul, Smyrne et la Grèce du 19ème siècle à environ 1930, avec le style et les instruments de la vieille génération des musiciens à cette époque. Entre 2003 et 2006, le groupe a formé un sextuor et élargi son répertoire (avec de nombreuses mélodies et styles de la Méditerranée orientale, des Balkans et de la musique des régions du Caucase). De 2012 à 2014, l'Ensemble Loxandra a de nouveau formé un octuor qui s'est concentré presque sans restriction sur toutes les variations du répertoire, du style ou de l'orchestration. La motivation était dès le début et le sera toujours : Jouer de la musique que nous aimons d'une manière que nous trouvons intéressante !

Pourquoi avez-vous choisi le nom "Loxandra" alors ?

"Loxandra" est le titre du livre de Maria Iordanidou sur sa grand-mère Loxandra, publié pour la première fois en 1963, née à Constantinople à l'époque d'Abdulmejid Ier, le 31ème Sultan de l'Empire ottoman, qui régna de 1839 à 1861. Le XIXe siècle a été le temps des réformes qui, du moins sur le papier, ont établi la liberté de foi et l'égalité de tous les citoyens du Reich devant la loi. Loxandra personnalise le style de vie, la générosité, l'enthousiasme, l'esprit et la culture générale des Grecs de Constantinople. La musique que nous jouions quand nous avons formé le groupe était la musique de 90% des gens à l'époque, alors nous avons trouvé une bonne idée de nommer le groupe d'après le nom de la célèbre héroïne du livre de Maria Iordanidou !

Quand avez-vous commencé à faire de la musique ?

J'ai grandi dans une famille de musiciens, dans une maison avec quatre gramophones et pleine d'instruments à cordes. Mon père était peintre et fabricant d'instruments anciens de la famille Bouzouki jusqu'au milieu des années 80. C'était un très bon chanteur amateur et il écrit toujours les paroles. Son grand-père, originaire de Fanari (Fener) à Constantinople, était marchand de soie (comme mon nom de famille l'indique) et aussi luthier amateur.

Mon premier contact avec la musique a été les chants des anciens compositeurs de Constantinople et d'Asie Mineure, la musique Rembetiko du Pirée, que l'on pouvait entendre sur le gramophone, et écouter les amis de mon père à leurs fêtes privées, surtout dans notre maison ou dans les tavernes d'Athènes. Parmi ses amis se trouvaient Stelios Keromytis alias "Boubis", Prodromos Tsaousakis, Vassilis Tsitsanis, Giannis Stamatiou ou "Sporos", Iordanis Tsomidis, Christos Constantinou, Giannis Moraitis et plusieurs autres.....

Ma première tentative de faire de la musique, avant de commencer l'école avec un petit Baglamadaki, a été d'"imiter" les doigts de mon frère aîné Nikos, qui était déjà un virtuose de Bouzouki à 9 ans !

Comment trouvez-vous les idées pour vos chansons et comment créez-vous normalement une chanson de Loxandra ?

Nous n'avons pas de "norme" ou de modèle particulier à suivre. La plupart du temps, l'un d'entre nous a une idée qui peut être nos propres mélodies ou une nouvelle interprétation d'une vieille chanson. Puis quelqu'un d'autre s'en inspire et y joue de son propre instrument et soudain, nous nous suggérons de nouvelles idées et nous les travaillons tous ensemble !
Mais toutes les chansons n'ont pas été écrites de cette façon. Par exemple, certains d'entre nous ont trouvé intéressant de faire une version instrumentale basée sur une forme classique "académique" de musique orientale, mais avec des "idiomes" mélodiques de la musique des bergers de Grèce centrale. Après environ un mois Thanos (notre joueur de Kanun) est venu répéter avec la partition de sa composition "Çoban saz semaisi" ! A ce moment-là, nous travaillions tous à nouveau en équipe, mais seulement pour l'orchestration et le son final de cette chanson.
 
Entre le dernier album et "In Transition", sept années se sont écoulées. Qu'est-ce qui t'a pris si longtemps ?

Il y a plusieurs raisons à cela. L'un d'eux était peut-être que notre précédent CD "Meyhane-Kafe Aman" a été enregistré, mixé et masterisé dans plus d'une dizaine de studios différents, dans 8 villes différentes, dans 4 pays différents, avec 27 invités ! Ensuite, nous avons préféré jouer très souvent en live plutôt que de penser à une nouvelle production de CD. Une autre raison est que nous avons traversé (et sommes toujours en train de traverser) une phase de regroupement du groupe. Nous sommes passés d'un groupe de 6 musiciens à un ensemble de 8 musiciens, avec 4 nouveaux membres. Et j'ai moi-même changé des percussions à la basse......

Une autre raison (et nous en sommes très heureux) est que nous attendions que le bon label vienne et que nous sommes intéressés à sortir et à distribuer notre travail au-delà des frontières grecques, et pas seulement en Grèce et/ou en Turquie, comme pour nos productions précédentes.

Il y a une grande vidéo pour la chanson "Ti se mellei esenane". De quoi parle la chanson ?

Il s'agit d'un jeune migrant de Smyrne, qui s'adresse à un Athénien après la catastrophe dans son pays d'origine (catastrophe de Smyrne ou incendie d'Izmir 1922, ndlr) et lui demande :
"Pourquoi ça t'intéresse d'où je viens ?
"Qu'est-ce que ça peut te faire que je vienne de Karatasi ou de Kordelio (districts côtiers aristocratiques de l'autre côté de Smyrne) ?
Pourquoi ça t'intéresse de me demander de quel village je viens, chérie ?
(Tout ce que vous devez savoir, c'est que) ...d'où je viens, ils savent comment aimer, ils savent comment cacher leur chagrin et ils savent comment s'amuser !
(Alors).... pourquoi tu t'inquiètes et tu me demandes toujours de quel village je viens parce que tu ne m'aimes pas ?"

Le Loxandra Ensemble sera-t-il bientôt disponible en concert ?
 
Oui, nous serons enfin en tournée en janvier 2019. Nous visitons la Suisse (Berne, Mühle Hunziken), la Hongrie (Budapest, MUPA), l'Autriche (Vienne, Sargfabrik), l'Allemagne (Aachen, Domkeller) et la Belgique (St. Niklaas, Muziekclub ´t Ey). Ensuite, nous reprendrons la route en avril. Entre autres en Allemagne et en Suisse. Vous trouverez toutes les informations sur notre site Internet.

Nous sommes un groupe live ! Nous aimons aussi travailler dans des studios d'enregistrement, mais quand nous avons du "matériel frais", nous aimons vraiment jouer notre musique en direct et la partager avec nos auditeurs !!!!
En ce moment, après des années de préparation pour "In Transition" et le dernier regroupement du groupe, nous sommes très excités de jouer et de nous produire, des petites salles (qu'un groupe de 8 musiciens peut gérer avec des exigences élevées en matière de sonorisation) aux festivals partout dans le monde !

Vos derniers mots aux auditeurs de Loxandra :

Nous aimons vraiment ce que nous faisons, mais il nous serait impossible d'entrer dans la troisième décennie de notre existence en tant que groupe avec le même enthousiasme et la même excitation sans VOUS avoir !
C'est vraiment VOTRE amour et votre soutien qui nous font faire de la musique et devenir de mieux en mieux au fil des ans et perfectionner notre art.
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et à notre site Web et visitez nos spectacles en direct ! Un grand merci à vous tous, de nos auditeurs et amateurs de musiques du monde aux producteurs radio, aux journalistes et à tous ceux qui nous soutiennent !

 

 
 
 
 
 
 
Interview: Robert Lippuner / Global Music Network

Partnerseiten

  gypsymusik 400x308px      newworld small      FORPRESS Jasha logo BLACK small     Dalit Music logo red vertical no background in symbol